Chabouté. Purgatoire.

Purgatoire-IntegraleLes trois  albums de Purgatoire ont  été publiés entre 2003 et 2005, avant d'être  réunis en un seul tome. Le personnage central de l'intrigue, Benjamin Tartouche,  est un un homme de 27 ans qui après avoir hérité de la maison d'une vieille tante a créé une petite société en free-lance, l'avenir semble radieux. Mais le bonheur est de courte durée: sa maison brûle et Benjamin se fait arnaquer par son assureur sans scrupule, qui va même le renverser au volant de sa voiture. Benjamin décède. Il gagne le purgatoire et le gardien du lieu lui fait savoir que pour gagner le paradis, il doit retourner sur terre pour sauver une âme, devenir  la bonne conscience d'un vivant. Et Benjamin revient sur les lieux mêmes de sa disparition. La ville est alors en campagne électorale.

Le scénario m'a déçu car très manichéen,  Chabouté  divise la société en deux camps radicalement opposés. Les bons sont les faibles et les opprimés victimes des puissants, des odieux capitalistes et financiers, du système administratif qui broie l'individu. L'assureur concentre sur sa personne tous les défauts des nantis. C'est le portrait du salaud intégral: menteur, voleur, manipulateur, phallocrate,misogyne, raciste, violent…A sa mort c'est sûr il prendra l'ascenseur dans le sens de la descente vers les enfers.  Si Tartouche passe par la case purgatoire avant d'espérer gagner le ciel, c'est qu'il a été sur terre un peu machiste, un tantinet raciste, un chouia égoïste…mais pas trop cependant!  Chabouté a une vision un peu puérile et primaire de la religion. 

purgatoiret3_1La fin de l'album faite pour surprendre, n'étonne pas les lecteurs habitués aux contes de fée et amateurs de Blanche Neige en particulier.  La dernière phrase de Purgatoire pourrait être : ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants…

Reste la qualité du dessin de Chabouté et de l'utilisation habile des encrages et de la colorisation qui permet de distinguer les "Consciences" invisibles, en noir et blanc, qui errent autour du monde coloré des vivants. Pour oublier ma déception, Je vais de ce pas replonger dans la lecture des remarquables: "Tout Seul" et "Construire un feu".

64784175_p