9782878583762Adamsberg ne croit pas à la culpabilité de Momo qui adore brûler des voitures mais sans passager à l'intérieur. Pour le commissaire, Momo n'est pas un tueur, il va alors user de méthodes peu légales pour le protéger. Mais l'air de Paris devient peu respirable pour Adamsberg, qui va être invité à résoudre les crimes commis dans la petite ville normande d'Ordebec. Qui est le meurtrier, bras vengeur  de l'armée furieuse du seigneur Hellequin, surgie du moyen âge.

Le commissaire, le pelleteur de nuages,  va mener son enquête comme d'habitude se fiant à ses intuitions, sans raisonnement cartésien: des lacets, un sucre, un battement d'aile sont à ses yeuxdes indices supérieurs à des empreintes digitales . Il pourra compter avec ses fidèles qui l'aident même en critiquant ses méthodes: le capitaine Danglard l'encyclopédie vivante qui recharge ses accus au petit blanc, les lieutenants Rétancourt, la géante efficace, et Veyrenc le flic poète, son fils Zerk apparu dans la dernière enquête.

Comme dans les ouvrages antérieurs, c'est le personnage d'Adamsberg qui est au centre de l'histoire, l'anti-Sherlock Holmes, la tête dans les nuages. Depuis que je le fréquente il ne donne guère l'impression d'évoluer, c'est toujours le même rêveur que je rencontre. Comme Tintin, Adamsberg ne prend pas une ride, même  si Vargas s'efforce de nous montrer des évolutions dans la vie du personnage. Il est fidèle à lui même, rien ne semble l'affecter profondément. Il est de livre en livre identique, sans surprise, plongé dans des enquêtes de plus en plus improbables. J'ai eu en lisant le livre l'impression de tomber dans une photocopie de l'ouvrage précédent. Vargas plagie Vargas, l'humour en moins. Si je ne me suis jamais lassé des personnages créés par de Mankell ou Hillerman, c'est que ceux-ci vieillissaient, se transformaient au fil des épreuves  leur vie.  Mankell a abandonné Wallender dans sa Scanie, je lui en veux encore et il m'arrive de songer aux visites que Linda doit faire à son père. Que devient-elle? Quel est l'état de santé de Kurt? Peut- être est-il mort ? Avec Hillerman, j'ai suivi le parcours de Joe Leaphorn, et je me suis réjouis que ce soit  Jim Chee qui ait pris sa succession, car le pays Navajo a besoin d'hommes de cette trempe. Je ne sais plus rien d'eux depuis qu' Hillerman nous a quittés.

Cette longue parenthèse achevée, ceux qui n'ont pas lu tous les ouvrages de Fred Vargas prendront sans aucun doute plaisir à découvrir un roman bien écrit  et un flic atypique: le pelleteur de nuages.